Vous êtes ici : > Accueil > Conservation > Mesures pour l'environnement > Sapin naturel ou artificiel ?


Mesures pour l'environnement



Sapin naturel ou artificiel ?





Beaucoup de personnes se posent la question au moment des fêtes de Noël du choix du sapin : sapin naturel ou sapin artificiel ? Quel choix est le plus écologique et respecte le mieux l’environnement ?


Beaucoup de personnes se posent la question au moment des fêtes de Noël du choix du sapin : sapin naturel ou sapin artificiel ? Quel choix est le plus écologique et respecte le mieux l’environnement ? Environ 6 millions d'arbres de noël naturels sont vendus en France chaque année. Et 1 million d'arbres artificiels sont encore achetés tous les ans par des personnes pensant ainsi préserver la forêt. Pourtant, cette démarche est totalement contraire au respect de la nature.

Sapin naturel


Aspects positifs

Le sapin naturel produit de l'oxygène à partir du dioxyde de carbone via la photosynthèse. Suivant les espèces, un sapin a besoin de 5 à 10 ans avant d'atteindre la hauteur souhaitée pour la mise en vente. Durant cette période, l’arbre transforme le dioxyde de carbone de l’atmosphère en oxygène. Cela permet ainsi de réduire la concentration de dioxyde de carbone atmosphérique qui contribue à l’effet de serre. Un hectare de plantation peut éliminer jusqu'à 26000 kg de polluant d'air annuellement.

Les sapins naturels sont biodégradables. Etant naturel, le sapin pourra être utilisé pour le compost, transformé en copeaux de bois ou se décomposer seul dans la nature.

Aspects négatifs

Certains sapins sont vendus en motte provenant de la sapinière. Une telle méthode dégradera très vite les sols dont seuls quelques centimètres sont fertiles. L’idée générale est qu’un sapin vendu en pot durera plus longtemps qu’un autre, voire qu’il pourra être replanté par la suite. Mais les pots sont souvent trop petits pour conserver assez de racines et permettre leur survie, si bien que la plupart des sapins ne survivent pas. Il est donc préférable de choisir un sapin cloué sur des planches de bois, qui auront l’avantage de ne pas dégrader les sols.

Certains producteurs utilisent des engrais chimiques et autres herbicides pour la culture des sapins. Ces derniers ont un effet néfaste pour l’environnement.

Sapin artificiel


Les sapins artificiels sont fabriqués en plastique, matière première qui est issue du pétrole et qui n’est donc pas renouvelable. Ces arbres artificiels sont fabriqués en Asie. Par conséquent, la pollution est non seulement liée à leur fabrication mais aussi à leur importation sur le territoire (avion). Son processus de production est coûteux en énergie et en plastique émetteur de gaz à effet de serre.

Même si le sapin en plastique est réutilisé chaque année (en moyenne, il est changé tous les 3 ans en France), il reste cependant dangereux pour notre planète. Une étude conduite par une firme québécoise a analysé le cycle de vie des deux types de sapins (depuis la phase initiale jusqu’au produit final) et a ainsi montré que les émissions de dioxyde de carbone liées au sapin naturel serait de l’ordre de 3,1 kg et de 48,3 kg pour les sapins artificiels. Il faudrait donc garder le sapin artificiel pendant plus de 16 ans pour qu’il ait un bilan énergétique plus favorable que le sapin naturel.

Enfin, le sapin artificiel étant changé régulièrement, ces arbres augmenteront donc la quantité de déchets dans les décharges. Ces sapins, issus du pétrole, ne sont ni recyclables ni biodégradables.


Marquer et partager


Dans la même thématique



Haut de page

Auteur

GB

Ingénieur écologue
Directeur de la publication
Responsable et fondateur de Conservation-nature.fr

Voir sa fiche